slideshow image LBI

Services Professionnels


Pourquoi et quand faire appel à un expert ?


L'immobilier est un domaine en activité constante. Le marché ne se limite pas à un simple transfert de biens.

La diversité des textes réglementaires, la complexité de la fiscalité conduisent les particuliers et les professionnels à recourir aux services d'un expert.

L'évolution récente des textes législatifs et réglementaires concernant les nuisances, la présence d'amiante, de plomb, de termites, et autres contraintes techniques peut entraîner l'expert à effectuer des recherches complémentaires, suivant le type et la situation géographique de l'immeuble.


Quand faire appel à un expert ?


Dans le domaine amiable, les recours à un expert sont nombreux :


- Gestion patrimoniale pour les particuliers

Achat, vente, échange d’immeuble,
Partage successoral, donation-partage,
Sortie de communauté, d’indivision,
Attribution préférentielle prévue par la loi (logement principal du conjoint survivant ou divorcé, propriété agricole de l’héritier exploitant)

Expropriation, préemption


- Déclarations fiscales

Déclaration de succession,
Déclaration pour l’impôt de solidarité sur la fortune


- Dans l’environnement des baux commerciaux

Fixation du loyer de renouvellement,
Fixation de l’indemnité d’éviction


- Dans la vie sociale de l’entreprise

Fusions, apports, cessions, achats,
Etablissement des bilans

 

- Expertise pour prêt

Appréciation des garanties bancaires,
Détermination de la mise à prix, soutien d’enchères en cas de vente sur saisie,
Détermination des provisions comptables.

 


Pourquoi faire appel à un expert ?

 


L’application des méthodes d’estimations impose un juste diagnostic des éléments de valorisation ou de dévalorisation du bien immobilier, c’est à dire des facteurs de la valeur. L’expert est donc apte à apprécier correctement les principaux facteurs de la valeur. Il se doit d’être à la fois :


  • un technicien : il doit porter un jugement sur les facteurs techniques de la valeur : nature des constructions, qualité architecturale, état de l’immeuble et des équipements…
  • un économiste : la valeur d’échange d’un bien dépend bien plus de l’offre et de la demande, donc du contexte économique, que des qualités techniques du bien. Il ne suffit pas de disposer d’un fichier de références immobilières, il faut interpréter les données, c’est à dire procéder à un raisonnement économique.
  • un juriste : l’expert doit disposer des connaissances en droit privé (servitudes, droit des loyers…) et en droit public (droit de l’urbanisme, droit de l’expropriation, droit fiscal…)
  • un fiscaliste : l’expert doit se tenir informé de la réglementation fiscale et de ses évolutions pour en apprécier l’incidence sur le fonctionnement des marchés immobiliers.

 

Pour répondre à notre clientèle, française ou étrangère, résidente ou non résidente, concernant toute question immobilière sur le territoire français, et lui apporter la meilleure solution grâce à un interlocuteur unique, nous avons rassemblé autour de notre Groupement Experts immobiliers un ensemble de professionnels, d’experts  et de conseils disposant de compétences complémentaires  dans leur spécialité respective ; ces spécialités sont :


  • administration de biens
  • copropriété
  • transmission, valorisation de patrimoine
  • gestion de fortune
  • fiscalité des résidents et non résidents
  • urbanisme
  • montage d’opération immobilière
  • lotissement, promotion immobilière
  • expropriation, préemption
  • transaction immobilière
  • diagnostics immobiliers
  • acquisition, cession, fusion d’entreprises
  • cession, gérance de fonds de commerce